Contact

Québec

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)
G1N 4L8

Téléphone 418 353-1808
Télécopieur 418 907-8445

Localisez-nous via Google Maps

Belgique

Avenue Athéna 1
B 1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Téléphone +32 (0)10 45 85 14

Localisez-nous via Google Maps

France

110 Rue Réaumur,
75002 Paris, 
France

Téléphone +33 1 85 76 30 90

Localisez-nous via Google Maps

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Québec ouvre ses données, et pour le Québec ?

« En 1854, à Londres, le district de Soho est touché par l’apparition soudaine et inexpliquée de cas de choléra. Plus de 600 personnes en moururent. Un bilan qui aurait pu être beaucoup plus élevé sans l’intervention de John Snow et du révérend Henry Whitehead qui, grâce à leur analyse des données municipales, ont découvert que tous les cholériques avaient utilisé l’eau d’une pompe en particulier. Cet événement est l’un des premiers exemples d’utilisation des données publiques pour le bien commun. » (Cursus)

L’annonce a été faite par la mairie de Québec, les données de la ville sont maintenant ouvertes ! Après celles du RTC, les citoyens disposent dorénavant d’un nouveau catalogue leur permettant de profiter d’une approche de la vie citoyenne.

Comme l’explique le communiqué de presse de la ville de Québec :

« Avec ce portail, la Ville procède donc à l’ouverture de plusieurs données publiques, ce qui permettra aux internautes de créer des applications mobiles ou d’effectuer une multitude de développements sur le Web. »

L’ouverture des données est un grand pas démocratique. Je pense que d’autres pas peuvent être faits pour une véritable marche en avant au niveau provincial. Il faut voir plus loin, pour ouvrir un ensemble de données quant à la vie politique afin de remettre un certain pouvoir aux citoyens. Pour comprendre le sens de mes propos, j’ai choisi trois exemples concrets. Ces derniers ont pour objectif de comprendre des enjeux, mais également la mise en forme de ces projets.

Argentine – Wikitovos – Wiki/blogue

En Argentine, lors des primaires présidentielles en Argentine, le gouvernement a mis à disposition sur un site crée pour l’occasion tous les documents et données liés aux élections, donc de l’Open Data. Un collectif de citoyens a mis en place un wiki afin d’identifier des irrégularités.  Pour ce faire, ils ont appelé les citoyens à scruter et vérifier tous les contenus mis en ligne par le gouvernement et à les partager sur un wiki/blogue : http://wikivotos.tumblr.com/

wikivotos

Résultat de l’opération : des irrégularités ont été révélées, comme des signatures manquantes ou de faux numéros.

Résultats Wikivotos

La démocratie ici prend tout son sens dès lors que ce sont les citoyens qui sont mis à contribution pour décortiquer, analyser et partager sur un support commun les irrégularités.1


France – Nos députés.fr – site Internet + application

En France, une association appelée « Regards Citoyens » a mis en place un site Internet appelé Nosdeputes.fr ayant pour thématique les données de l’Assemblée nationale. Comme l’explique InternetActu : « l’association a créé des programmes capables de récupérer de façon automatique des données depuis le site de l’Assemblée nationale pour les redistribuer en open data de manière structurée et permettre d’en faire des visualisations, des comparaisons » 

Regards Citoyens

Parmi les résultats de leurs diverses opérations, il est un exemple intéressant, l’opération « Numérisons les lobbyistes ». Celle-ci visait à mesurer l’influence des lobbyistes à l’Assemblée nationale. Le projet était de numériser 16 860 noms issus de plus de 1 100 rapports, ce qui devait prendre environ trois mois selon certains membres de l’association. À l’aide des citoyens, cette opération n’a finalement duré que deux semaines, 10 % du travail ayant été réalisé en moins de 24 h

Lors d’une autre opération, visant à dresser une étude sur la présence des députés en commission permanente, qui est sujette à des sanctions, Regard Citoyen a remporté une victoire : « Nous avons publié une première étude le 11 janvier 2010 amenant le président de l’Assemblée à révéler que les sanctions n’étaient pas appliquées depuis octobre comme le prévoit le règlement, mais le seraient à partir de décembre. »

Regards Citoyens est une association qui permet aux citoyens d’exercer une certaine pression sur les élus quant à leurs obligations politiques, une vraie révolution. 

Belgique – OWNI – infographie

Les données ouvertes peuvent également être mises en forme, afin de produire des infographies dynamiques pertinentes pour que l’internaute puisse comprendre certains enjeux. Le site OWNI a réalisé un travail très intéressant sur une séparation en Belgique des deux territoires. « Faut-il couper la Belgique parce que ces entités constituent des nations différentes, ou bien faut-il se préparer à construire de toutes pièces de nouvelles identités pour remplacer la belge ? Laissons parler les données. Nous avons mis en place une application permettant de comparer les chiffres relatifs aux trois régions belges (Flandre, Wallonie et Bruxelles-Capitale) sur certains thèmes. »

Infographie Belgique

Le travail mis en forme est accompagné d’une analyse détaillée permettant de comprendre plus en profondeur le sens des données ainsi mises en valeur. La compréhension des enjeux est ainsi facilitée.

Conclusion

Il faut redonner au mot démocratie son sens premier : le pouvoir par le peuple pour le peuple. Les représentants et acteurs de la vie publique doivent afficher une certaine transparence afin d’améliorer la vie démocratique. Pour cela, il faut ouvrir un ensemble de données, celles sur le trafic ou les sorties culturelles n’étant qu’une première étape.

Des catalogues nombreux, des citoyens vigilants, la démocratie est en marche !

Pour aller plus loin, je vous invite à lire cet article quant à l’état des lieux des données ouvertes :

http://owni.fr/2011/11/02/etat-des-lieux-open-data-eaves/

Québec n’est pas la première ville à ouvrir ses données, ni la dernière, mais elle fait cependant partie des villes qui ont choisi de s’engager sur la voie démocratique.

À lire ensuite:

Mozilla va ouvrir son propre "App Store"