Contact

Québec

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)
G1N 4L8

Téléphone 418 353-1808
Télécopieur 418 907-8445

Localisez-nous via Google Maps

Belgique

Avenue Athéna 1
B 1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Téléphone +32 (0)10 45 85 14

Localisez-nous via Google Maps

France

110 Rue Réaumur,
75002 Paris, 
France

Téléphone +33 1 85 76 30 90

Localisez-nous via Google Maps

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Livraison par drones : y croyez-vous?

Depuis l’annonce de Jeff Bezos, CEO d’Amazon, ce dimanche soir au sujet de son projet Prime Air, qui consiste à offrir un service de livraison en 30 minutes par des drones autonomes, on n’entend plus parler que de ça.

Amazon Prime Air

Selon Bezos, les fameux drones peuvent transporter jusqu’à 5 kilos, ce qui couvre 86% des items qu’Amazon livre, et peuvent livrer dans un rayon de 10 miles (environ 16 kilomètres) d’un centre de traitement. Dans un centre urbain, ce type de service pourrait alors couvrir une grande partie de la population.

Cependant, à cause de limites techniques, de préoccupations de protection de renseignements personnels, de questions de sécurité et de règlements de la FAA (Federal Aviation Administration), le projet Prime Air ne pourrait voir le jour que dans 4 ou 5 ans.

Amazon n’est pas la seule compagnie à expérimenter la livraison par drones, et encore moins la première – elle est par contre la première à avoir été aidée des médias. Par exemple, la TacoCopter de Skycatch a livré des tacos à l’événement Disrupt SF 2013, la compagnie chinoise SF Express livre déjà des colis depuis le début de l’année et Domino’s Pizza a déjà fait plusieurs essais de livraison de pizzas.

D’ailleurs, UPS s’est également lancé dans le développement d’un service du même genre pour concurrencer Amazon. En effet, même si UPS, la plus grande compagnie de livraison de colis dans le monde, reste silencieuse quant à ses plans, elle dit avoir testé et évalué la possibilité de livrer à l’aide de drones. Elle croit plus probable l’utilisation des drones à des fins d’usage interne, comme livrer un paquet d’un aéroport à un centre de ramassage, ce qui lui ferait économiser beaucoup d’argent, que pour la livraison directe aux clients.

Selon UPS, plusieurs obstacles, comme l’achalandage des airs et la présence de personnes, d’objets ou de voitures dans la cour des clients lors de la livraison, seraient difficiles à contrôler et à détecter. Certains autres disent qu’il faut seulement une technologie de détection et d’évitement en plus d’un système de coordonnées GPS sur les drones ou tout simplement une position déterminée par le client sur sa propriété en guise de  station d’atterrissage. Or, la livraison à un appartement dans un bloc ou à un bureau dans un bâtiment serait fort improbable. Il est également apparemment possible de pirater des drones, ce qui ajoute aux obstacles et aux problèmes, même si certains croient que la valeur des items livrés n’en vaudra pas l’effort.

Et vous, feriez-vous confiance à la livraison par drones? Y croyez-vous? 

Sources : 

Tags:

, ,

À lire ensuite:

[Infographie] Les médias sociaux nous rendent-ils narcissiques ?