Contact

Québec

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)
G1N 4L8

Téléphone 1 844 636-9737

Localisez-nous via Google Maps

Belgique

Avenue Athéna 1
B 1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Téléphone +32 (0)10 45 85 14

Localisez-nous via Google Maps

France

110 Rue Réaumur,
75002 Paris, 
France

Téléphone +33 1 85 76 30 90

Localisez-nous via Google Maps

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le HTML5 et le CSS3 dans un monde idéal

Nous avons découvert un superbe site Web qui expose les multiples et impressionnantes possibilités qu’offrent le HTML5 et le CSS3 : http://beta.theexpressiveweb.com/

Toutefois, celui-ci nous ramène à l’éternel débat : peut-on se permettre d’utiliser le HTML5 et le CSS3 considérant qu’un faible pourcentage d’internautes verra le contenu affiché correctement et que seulement une minorité des utilisateurs pourra en profiter?

Voici un bon exemple en CSS3. Il s’agit d’un joli petit système solaire dans une liste animée qui utilise la propriété des coins ronds.

CSS3 border radius

Cependant, voici le résultat sur Internet Explorer 7 et 8 :

CSS3 border radius dans IE 7 et 8

En fait, tel qu’illustré sur le site Web que nous avons trouvé, seulement 24,16% verront le système solaire s’afficher correctement.

Support CSS3 Border Radius 24%

Rendez vous sur le site http://neography.com/experiment/circles/solarsystem/ et faites le test! Le voyez-vous correctement?

Voici un autre exemple, cette fois-ci un formulaire original en HTML5.

Formulaires CSS3

Malheureusement, seulement 36.92% des utilisateurs sont capables d’accéder et de remplir un formulaire du genre. Considérant ce faible pourcentage, développer un tel type de formulaire, malgré son originalité, est très souvent une option qui n’est pas retenue.

36% pour les HTML5 Forms

Les technologies d’aujourd’hui nous donnent la possibilité de faire des sites Web entièrement en HTML5 et en CSS3. Toutefois, étant donné les exemples ci-haut, il faut prévoir des solutions de remplacement pour que le tout s’affiche bien sur les anciens navigateurs. Cela implique bien évidemment plus de travail et donc plus de temps pour concevoir et réaliser les projets Web.

Dans la vraie vie, les ressources financières allouées à un projet ne sont pas illimitées. C’est pourquoi les solutions choisies sont, la plupart du temps, celles qui sont les plus accessibles et qui facilitent l’accès à un site Web au plus de gens possible.

Dans un monde idéal, les intégrateurs et les designers graphiques pourraient tirer profit des possibilités offertes par le HTML5 et le CSS3 pour offrir des solutions Web des plus créatives et innovatrices. Ils auraient les ressources et le temps nécessaires pour concevoir des solutions d’affichage différentes pour les utilisateurs qui utilisent d’anciens navigateurs ou qui ne font pas leurs mises à jour.

Dans un monde encore plus idéal, les vieux navigateurs n’existeraient plus. Ils seraient remplacés par de nouveaux qui respectent les nouvelles conventions.

Je sais, je rêve en couleur!

Et vous, qu’en pensez-vous? Doit-on limiter notre créativité pour respecter l’interopérabilité des anciennes versions de navigateur?

À lire ensuite:

Stade interactif Twitter pour les Jeux Olympiques 2012