Contact

Québec

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)
G1N 4L8

Téléphone 1 844 636-9737

Localisez-nous via Google Maps

Belgique

Avenue Athéna 1
B 1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Téléphone +32 (0)10 45 85 14

Localisez-nous via Google Maps

France

110 Rue Réaumur,
75002 Paris, 
France

Téléphone +33 1 85 76 30 90

Localisez-nous via Google Maps

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Différences entre remarketing et retargeting (reciblage)

Au cours des dernières années, j’ai géré de nombreuses campagnes de remarketing. Pour désigner ces campagnes, je passais régulièrement du terme remarketing à retargeting (et bien souvent reciblage) sans me soucier de savoir s’il existait une différence entre les deux. Lors de la rédaction d’un appel d’offres, m’apercevant que je changeais régulièrement d’appellation d’une fois à l’autre, j’ai décidé de vérifier ce qu’il en était vraiment.

retargeting Québec

Source : Pixbay 

De quoi s’agit-il ?

En fait, il s’agit de cibler des internautes qui sont déjà venus visiter votre site ou votre application pour ensuite leur proposer une publicité sur les sites et plateformes qu’ils consultent ensuite.

Quelle est la différence entre les deux termes ?

En fait, il n’y en a pas vraiment (je n’étais donc pas totalement à côté de la plaque) puisque les deux mots désignent bel et bien le même processus. La nuance se trouve dans le fait que le remarketing est utilisé pour désigner spécifiquement ce processus dans le cadre de campagnes faites avec Google Adwords. Donc lorsqu’on parle de remarketing, on parle de ce processus appliqué aux emplacements Adsense des sites partenaires de Google sinon, on choisira le terme retargeting

Faut-il faire du retargeting ?

Oui, oui, oui et encore oui. Tout d’abord parce que les personnes que vous visez ainsi sont déjà venues sur votre site, elles ont donc un certain intérêt pour ce que vous proposez. Il y a donc plus de chances qu’elles effectuent une conversion que via un ciblage de masse (mais moins que via un scénario d’infolettre personnalisé). Par ailleurs, le coût de ce genre de ciblage est généralement moindre que celui des autres ciblages qui sont plus larges (catégories, intérêts, etc.). C’est d’autant plus intéressant si vous êtes dans un secteur concurrentiel.

Petit bémol toutefois : certaines personnes n’aiment pas voir apparaître des publicités trop ciblées. En effet, elles peuvent avoir l’impression d’être espionnées et se demandent comment l’annonceur connaît si bien ses préférences. Il est évidemment difficile d’identifier ces internautes pour les exclure du recbilage, mais il faut tout de même avoir conscience que l’on peut créer une certaine frustration.     

Attention également à ne pas abuser sur la durée de votre suivi. Quelques jours sont souvent suffisants, pas besoin de pister vos visiteurs pendant un mois ou plus ;-)

Pour terminer, assurez-vous de bien paramétrer votre reciblage. Exemple : si quelqu’un consulte un produit ou service et effectue un achat ensuite, inutile de suivre cette personne pour ensuite lui proposer le même produit ou service (à la limite, proposez-lui quelque chose d’autre qui pourrait lui plaire ou mieux encore continuer la discussion via des courriels personnalisés).

Bref, le recbilage est une bonne façon de renouveler un premier contact, cependant, dès que vous le pouvez essayez de basculer dans une communication personnalisée à travers laquelle le client/prospect vous donnera des informations sur lui-même de façon volontaire.  

À lire ensuite:

Faut-il utiliser les pages AMP de Google pour le SEO ?