Contact

Québec

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)
G1N 4L8

Téléphone 418 353-1808
Télécopieur 418 907-8445

Localisez-nous via Google Maps

Belgique

Avenue Athéna 1
B 1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Téléphone +32 (0)10 45 85 14

Localisez-nous via Google Maps

France

110 Rue Réaumur,
75002 Paris, 
France

Téléphone +33 1 85 76 30 90

Localisez-nous via Google Maps

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Transparence maladroite sur Twitter = une crise ? Le cas Starbucks

A force de parler de transparence, de faire l’appologie de l’excuse publique, il arrive forcément que dans certains cas cela dérape, le problème venant évidemment de la manière dont on présente les choses.

Ainsi, une anecdote relayée par The Next Web quant aux déboires de Starbucks Argentine. Dans un tweet, ce dernier, en raison d’une pénurie des tasses officielles importées, s’est excuser de devoir utiliser des ustensiles produits en Argentine non ciglées.

Starbucks

Les consommateurs sont devenus furieux que Starbucks s’excuse de devoir utiliser des produits locaux. Ainsi, le trending topic en Argentine est #pedimosdisculpas ce qui signe en gros « nous nous excusons ». Au programme, un humour acerbe où les internautes se demandent, par exemple, si la marque s’excusera d’employer des travailleurs parlant espagnols. 

nous nous

(nous nous excusons d’utiliser des animateurs de communautés nationaux

Au final, ce n’est pas tant la transparence qui est ici remise en cause, mais bien la manière dont on présente les choses. Par exemple, il aurait été de meilleur augure de ne rien prononcer quant à l’aspect « local » des tasses utilisées, car forcément, cela soulignait le fait qu’habituellement leur production se déroulait hors des frontières Argentines. Qui plus est, ce message connote fortement l’imagerie populaire négative concernant les USA : nos produits sont les meilleurs, on s’excuse de devoir combler la demande par des tasses bas de gamme. 

Une petite crise probablement. Mais comme le rappelle The Next Web (en citant Reuters), elle se déroule à un moment important, à savoir lorsque Starbucks planifie de s’installer en Amérique Latine, avec pour objectif l’ouverture de 300 magasins en Argentine et au Mexique. 
 

À lire ensuite:

Les entreprises ignorent les signaux négatifs sur les médias sociaux