Contact

Québec

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)
G1N 4L8

Téléphone 418 353-1808
Télécopieur 418 907-8445

Localisez-nous via Google Maps

Belgique

Avenue Athéna 1
B 1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Téléphone +32 (0)10 45 85 14

Localisez-nous via Google Maps

France

110 Rue Réaumur,
75002 Paris, 
France

Téléphone +33 1 85 76 30 90

Localisez-nous via Google Maps

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les Américains reconnaissent la pertinence des médias sociaux, mais restent dubitatifs sur leur fiabilité

Une étude intéressante réalisée par Allstate Corporation et National Journal révèle que si les Américains pensent que les médias sociaux les ont rendus plus informés et plus influents en tant que citoyens et consommateurs, une grande majorité sont sceptiques quant à la fiabilité de l’information qu’ils trouvent sur des plateformes telles que Twitter et Facebook, ainsi que sur les motivations des personnalités politiques et des sociétés qui utilisent ces canaux.

Par exemple, les Américains sont plus enclins à faire confiance aux informations lorsqu’elles viennent des médias traditionnels (les médias sociaux se trouvant au dernier rang avec seulement 30%). De même, 64% des répondants affirment qu’ils aimeraient voir les marques utiliser les médias sociaux pour le soutien à la clientèle, tandis que 59% pensent que l’utilisation des médias sociaux par une marque les rend plus enclins à qualifier cette société comme «accessible et sensible ».

Selon AllTwitter, le directeur éditorial de National Journal Ronald Brownstein a ainsi décrypté l’étude :

« Les résultats de cette enquête montrent que la plupart des Américains pensent que l’émergence d’une communication constante  leur fournit de meilleurs outils pour prendre de meilleures décisions, comme le choix entre des voitures ou des voyages de planification […] Mais la plupart ne croient pas que ces outils peuvent accroître leur influence sur les institutions publiques et privées qui façonnent les grands courants de la vie américaine »

Il faut donc comprendre que si les répondants voient dans les médias sociaux de formidables outils, ils demeurent dubitatifs quant à l’utilisation qui en est faite par les grands acteurs. Comme nous l’évoquions dans un article précédent, il y a une vraie rupture entre les marques, ou les institutions, dans l’appréciation des besoins et les véritables besoins des consommateurs.
 

À lire ensuite:

Facebook, croissance en baisse aux USA