Contact

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)  G1N 4L8

Localisez-nous via Google Maps

Téléphone
418 353-1808

Télécopieur
418 907-8445

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

L'EdgeRank de Facebook prendra compte les feedbacks négatifs

 D’après le site EdgeRankChecker, Facebook aurait « amélioré » son EdgeRank afin de prendre en considération les feedbacks négatifs. 

Pour rappel, l’EdgeRank est l’algorithme qui permet de filtrer les contenus sur les flux d’actualités des membres, reposant sur trois grands principes que nous évoquions dans un article précédent :

1 – l’affinité : correspond aux interactions entre deux profils. C’est une donnée unidirectionnelle. Par exemple, une marque publiant fréquemment sur le profil d’un internaute n’apparaitra pas dans le « fil d’actualité » de cet internaute. Inversement, si l’internaute en question publie fréquemment sur la page de l’entreprise, il verra les publications de cette dernière apparaitre dans son propre « fil d’actualité ».

2 – le poids des publications : donne des « points » selon le format de la publication (commentaires, mention « j’aime », partage de lien).

 3 – le temps : se base sur le principe qu’une publication récente domine par rapport à une publication plus ancienne.

edgerank-1

Facebook définit comme feedback négatif chaque fois : qu’un utilisateur cache un élément de contenu, cache tout le contenu d’une page, signale le contenu comme du spam ou n’aime plus une page. Comme l’évoque Social Media Today, « c’est très important de noter que tandis que nous aimons tous à penser l’engagement comme une chose positive, il semble que l’engagement négatif existe et pourrait être préjudiciable à votre page. » Les animateurs de communauté seront prévenus ! 

FeedBack négatif

Selon EdgerRankChecker, qui a mené une étude sur plus de 5000 pages, les internautes ont néanmoins plus tendance à cacher un message qu’à se désinscrire à une page, ou à masquer toutes ses publications. Cela laisse l’opportunité dans un futur proche à l’animateur de communauté d’améliorer la pertinence de ses contenus. Attention, il y aurait en moyenne 0,03 % de feedbacks négatifs par posts. 

ERC_NegativeFeedback_03

Les marques vont devoir répondre de plus en plus aux attentes de leurs communautés, au risque de subir des feedbacks négatifs et donc d’être victime de l’EdgeRank. Cela commence à devenir de plus en plus difficile de publier du contenu sur Facebook … à moins évidemment de payer.

Affaire à suivre donc ! 

À lire ensuite:

Médias Sociaux : les marques trop invasives ?