Contact

Québec

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)
G1N 4L8

Téléphone 418 353-1808
Télécopieur 418 907-8445

Localisez-nous via Google Maps

Belgique

Avenue Athéna 1
B 1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Téléphone +32 (0)10 45 85 14

Localisez-nous via Google Maps

France

110 Rue Réaumur,
75002 Paris, 
France

Téléphone +33 1 85 76 30 90

Localisez-nous via Google Maps

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

[Infographie] Les médias sociaux nous rendent-ils narcissiques ?

Et le mot de l’année selon l‘Oxford Dictionary est… selfie, vous savez, cette faculté à se prendre en photo soit même à l’aide d’un mobile ou d’une webcam et à le publier sur le Web social. J’entendais récemment à la radio un spécialiste du domaine expliquer, en gros, qu’il s’agissait en fait d’une action de rébellion contre les carcans de la mode, contre l’oppression du photographe qui joue avec la lumière pour mieux transcender une beauté insoupçonnée. Mouais. Plutôt du narcissisme rapido vite fait, je doute que l’adolescent prépubère se dise dans sa tête qu’il participe à un grand élan révolutionnaire… Mais diantre, pourquoi plébisciter ce mot seulement cette année alors qu’il s’inscrit typiquement dans l’ADN des plateformes sociales ? 

Comme je le dis souvent, les médias sociaux, c’est une improbable plage de nudistes où trainent des voyeurs : regardez ce que je suis, ce que je fais oh oui je vois bien. Dans la mesure où ce sont des outils, ce ne sont pas eux qui ont réinventé nos pratiques, bien au contraire, ils les ont mises en lumière. Ce n’est probablement pas un concours de circonstances si l’avènement de ces plateformes coïncide avec celui des téléréalités, c’est un phénomène de société, l’individu lambda peut devenir une vedette sous le regard admiratif de ses semblables. Fin de l’élite, bonjour Monsieur Madame Toutlemonde. Nous avons tous un penchant narcissique à montrer ce que nous sommes, ce que nous avons fait, ce que nous avons réussi. Même moi qui semble critiquer cette pratique, j’admets que je peux être fier de certains événements qui me concernent, et me plaire à les partager à mes amis. 

C’est en nous, tout simplement, les outils sociaux ne sont qu’un miroir de nos propres déviances, ils peuvent certes exacerber nos pulsions par leur faculté déconcertante à partager nos moments de vie, mais en aucun cas ils nous transforment en ces chimères mélangeant exhibitionnisme, voyeur, troll … 

selfie-syndrome-1

 

Tags:

À lire ensuite:

Animation de communauté : la fonction comme autorité