Contact

Québec

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)
G1N 4L8

Téléphone 418 353-1808
Télécopieur 418 907-8445

Localisez-nous via Google Maps

Belgique

Avenue Athéna 1
B 1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Téléphone +32 (0)10 45 85 14

Localisez-nous via Google Maps

France

110 Rue Réaumur,
75002 Paris, 
France

Téléphone +33 1 85 76 30 90

Localisez-nous via Google Maps

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Fin du partenariat LinkedIn, Twitter offre une importante visibilité à Facebook

En 2009, Twitter et LinkedIn signaient un partenariat permettant aux internautes de publier automatiquement leurs Tweets sur le réseau social professionnel. En juin 2012, Twitter annonce sur son blog des règles plus strictes pour son API, afin de promouvoir une «expérience cohérente » à travers ses produits et sa plate-forme. LinkedIn annonce le même jour la fin du partenariat qui a duré trois ans.  

Mais en rompant ses liens avec LinkedIn, Twitter a par inadvertance contribué au succès de son adversaire Facebook. Le trafic vers les pages a ainsi bondi de 1000% en juillet, par rapport à au seul mois précédent selon PageLever, un un outil d’analyse pour les pages Facebook. La société souligne que la décision du 29 juin d’arrêter la synchronisation avec les mises à jour de LinkedIn est une explication de ce pic.

LinkedIn

« Le pic s’est produit parce que sans Twitter, il y a maintenant un volume significativement plus faible de contenu dans le Flux de Nouvelles de LinkedIn, et donc moins de concurrence pour les clics et l’attention, » explique Brendan Irvine-Broque, directeur du développement à PageLever à Mashable dans un courriel. « Donc, tout contenu ne provenant pas de Twitter (y compris des liens vers des pages Facebook et des posts de page) est bien plus performant que par le passé. » Irvine-Broque ajoute que la hausse s’est passée « immédiatement après le changement.« 

À trop vouloir restreindre son API, Twitter semble avoir offert une belle visibilité à son concurrent. Il aurait probablement été plus judicieux de poursuivre son partenariat pour empêcher Facebook de profiter d’une si belle opportunité. Je ne sais pas si vous jouez au Scrabble, mais certaines fois, afin de bloquer votre adversaire vous pouvez être amené à placer un mot qui ne vous rapportera aucun point, mais qui vous permettra de conserver votre avance car vous avez occupé une case qui aurait pu être stratégique. Qu’en pensez-vous ?

Crédit image

À lire ensuite:

Payer pour être vu ? Les highlights de Facebook se répandent