Contact

Québec

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)
G1N 4L8

Téléphone 418 353-1808
Télécopieur 418 907-8445

Localisez-nous via Google Maps

Belgique

Avenue Athéna 1
B 1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Téléphone +32 (0)10 45 85 14

Localisez-nous via Google Maps

France

110 Rue Réaumur,
75002 Paris, 
France

Téléphone +33 1 85 76 30 90

Localisez-nous via Google Maps

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Facebook à la recherche de nouvelles sources de revenus

Vous avez certainement remarqué que depuis quelque temps Facebook vous propose parmi votre actualité plusieurs bannières publicitaires. En effet, on peut difficilement voir plus de 6 nouvelles sans qu’une publication commanditée n’apparaisse. Cet aspect est loin d’être nouveau et le nombre de publicités proposées aux utilisateurs ne cesse d’augmenter.

Image_Billet-facebookFacebook a dernièrement annoncé qu’ils allaient revoir leur stratégie publicitaire puisqu’ils jugeaient que Facebook atteindrait le plafond de la quantité de publicités que les utilisateurs de la plateforme sont prêts à tolérer dès 2017. Pour espérer alimenter sa croissance, Facebook doit maintenant se tourner vers d’autres solutions.  Effectivement, le réseau social ne pourra pas éternellement augmenter la quantité de bannières publicitaires sur l’accueil de ses utilisateurs.

Développer le commerce en ligne

Depuis peu, l’entreprise a d’ailleurs fait quelques incursions dans le domaine du commerce en ligne en proposant à certaines entreprises d’ajouter des boutons spécifiques tel que pour commander en ligne ou pour se procurer directement sur Facebook un billet de spectacle ou de cinéma. Puis, dans le même ordre d’idée, nous verrons rapidement arriver les messages privés commandités puisque Facebook vient tout juste d’annoncer que la messagerie instantanée Messenger allait être adaptée afin de permettre aux entreprises de contacter facilement les utilisateurs intéressés par leurs services. En effet, il sera bientôt possible de relancer les clients potentiels d’une manière efficace et ainsi espérer atteindre des revenus supplémentaires.

Des « bots » pour générer des revenus

Nous sommes dans l’ère de la personnalisation et Facebook y accorde une importance particulière. Il existe à ce jour plus de 30 000 « bots » conçus pour recueillir des informations, interagir avec les utilisateurs, exécuter des tâches, cibler et  comprendre le comportement et l’identité des utilisateurs. Puis, depuis quelques jours, Facebook fournit aux créateurs de bots pour Messenger des outils afin d’analyser les statistiques recueillies par ces derniers et pour analyser leur utilité. De cette manière, Facebook offre les outils nécessaires aux entreprises pour qu’elles puissent tester la profitabilité de l’utilisation de ces « bots » pour éventuellement les monnayer dans un avenir plus ou moins proche.

Revenus records pour Facebook en 2016

Malgré des revenus records de plus de 7 milliards de dollars lors du dernier trimestre, les dirigeants de Facebook cherchent déjà des façons de se développer dans le futur.

En effet, si les bénéfices et les revenus sont à leur plus haut niveau actuellement, Dave Wehner, le directeur financier de l’entreprise, n’est pas convaincu de la voie que prendra Facebook pour assurer sa croissance. Il s’attend à ce que la croissance des revenus publicitaires connaisse un ralentissement significatif au courant de la prochaine année et pour assurer une croissance globale de l’entreprise, Facebook cherche à trouver d’autres moyens de générer des revenus. Nul doute que l’entreprise saura sûrement se montrer créative dans ce domaine.

 

Vous souhaitez lancer une campagne de publicité sur les réseaux sociaux ? N’hésitez pas à contacter notre équipe de conseillers.

À lire ensuite:

Le marketing automation : par où commencer ?