Contact

Québec

2095, rue Frank-Carrel, bur. 214
Québec (Québec)
G1N 4L8

Téléphone 418 353-1808
Télécopieur 418 907-8445

Localisez-nous via Google Maps

Belgique

Avenue Athéna 1
B 1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Téléphone +32 (0)10 45 85 14

Localisez-nous via Google Maps

France

110 Rue Réaumur,
75002 Paris, 
France

Téléphone +33 1 85 76 30 90

Localisez-nous via Google Maps

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Communiquer par les wikis : l'exemple de WikiBouffe

Une initiative vraiment intéressante d’IGA au travers d’un wiki dédié à la gastronomie. Rappelons qu’IGA est un regroupement d’épiciers indépendants au Canada dont les origines québécoises remontent à 1953.

Le site, wikibouffe est un wiki dédié aux arts culinaires dont tout un chacun peut participer, créer des contenus ou en modifier. Basé sur le modèle de Wikipédia, le site «  permet de partir d’un aliment, en lire les propriétés, apprendre les techniques pour l’apprêter, découvrir des recettes pour le préparer et des conseils pour le présenter ou l’accompagner ». Il existe donc deux types de contenus, les recettes et les produits. Cette dualité différenciée apparaît comme logique, car des interactions vont se créer : si un produit apparaît dans une recette et que vous ne le connaissez pas, vous le retrouverez dans le wiki. À l’inverse, pour chaque aliment il y a des suggestions de recettes. Tout est fait pour que l’internaute accède de manière rapide et intuitive à une connaissance commune.

Parmi les fonctionnalités, pour chaque fiche il est possible de lire / modifier / consulter l’historique et ouvrir une discussion concernant le contenu. Il est également possible de voir l’auteur initial, et de s’abonner à son compte, ainsi que le nombre de modifications qu’il a effectuées. Enfin, un bouton Facebook permet de partager le contenu à sa propre communauté. 

WikiBouffe

Une vraie innovation dans ce domaine, les wikis étant très peu utilisés en communication externe car jugés comme trop exposés à la possibilité de sabordages par des concurrents ou des consommateurs mécontents. Ils requièrent de ce fait une vigilance accrue pour identifier des comportements néfastes. Sur Wikibouffe, les internautes sont invités à s’inscrire pour pouvoir profiter des fonctions d’éditions et de création, ce qui permet de faire de la modération dans une certaine mesure. Pour rappel, sur Wikipédia, il est également possible de créer un compte, mais l’adresse IP permet d’accéder aux fonctionnalités sans avoir à s’identifier.

Avant de lancer l’opération, IGA avait pris contact avec une soixantaine de contributeurs pour préparer le site. Au final, « À ce jour, on retrouve sur Wikibouffe plus de 1200 articles et recettes créés notamment par le chef Jérôme Ferrer, des nutritionnistes et autres intervenants de l’industrie comme la Fédération québécoise de la distribution de fruits et légumes, Liberté, La Maison Orphée et même le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) qui y présente des renseignements sur la sécurité alimentaire. »

Il est très intéressant de voir comment certaines plates formes peuvent être utilisées, notamment les wikis. Très souvent boudés, ils s’avèrent pourtant d’une grande efficacité pour fédérer les internautes autour de projets communs. Qui plus est, ils répondent parfaitement aux logiques de référencement : les recettes ainsi créées risquent fort bien de se retrouver en tête de Google et d’accroitre l’audience et la popularité de la plateforme.

Stratégiquement, c’est vraiment très pertinent. Les internautes sont amenés à trouver des idées de recettes via des produits qu’ils pourront se procurer chez IGA.
 

À lire ensuite:

Domino’s Pizza et les médias sociaux : vers la « pizza sociale »